top of page
Rechercher

Un remède contre le cancer


OXYGÈNE ET OZONE

L’ozone est composé du même oxygène que celui que nous respirons. La seule différence entre les deux est que l’ozone est composé de trois atomes d’oxygène, alors que l’oxygène que nous respirons est composé de seulement deux atomes.L’ozone, en raison du troisième atome d’oxygène, est naturellement instable. Cela signifie qu’il veut toujours se débarrasser de cet atome supplémentaire. Par conséquent, lorsque l’O3 entre en contact avec n’importe quelle cellule, les troisièmes atomes seront transférés dans celle-ci. Lorsque cette réaction se produit, l’O3 se transforme à nouveau en O2 mais ses propriétés conventionnelles développent une nature plus puissante et plus énergisée.

LE POUVOIR GUÉRISSEUR DE L’OZONE

Saviez-vous qu’il ne faut que 10 seconde à l’ozone pour tuer 99 % des bactéries, champignons, levures, moisissures et virus – 3 500 fois plus vite que le chlore.En effet, 1 molécule d’ozone équivaut à 3 000 à 10 000 molécules de chlore. Étant l’agent oxydant le plus puissant et le plus rapide sur terre, l’ozone est le meilleur tueur d’organismes destructeurs et pathogènes.

Il a même été prouvé que l’ozone tue les cellules cancéreuses par contact ! D’autres mécanismes de guérison de l’ozone incluent :Inactivation de bactéries, virus, champignons, levures et protozoairesStimulation du métabolisme de l’oxygèneActivation du système immunitaireL’ozone réussit à combattre les maladies parce qu’il pénètre directement dans les cellules du corps !

DOMMAGE CELLULAIRE

En 1925, Otto Warburg a reçu le prix Nobel pour avoir découvert que lorsque les cellules du corps sont dépouillées de 40% de leur quantité habituelle d’oxygène, des transformations pathogènes commencent à se produire à l’intérieur de celles-ci. Warburg a déclaré que « la principale cause du cancer est le remplacement de la respiration normale des cellules du corps par une respiration anaérobie (sans oxygène) des cellules« .« La maladie est due à une déficience dans le processus d’oxydation du corps, conduisant à une accumulation de toxines. Ces toxines sont normalement brûlées par oxydation normale. » Albert Wahl

Le glucose, qui est un aliment standard pour une cellule saine, est brûlé par oxydation. La découverte de Warburg a révélé que lorsqu’une cellule est dépouillée de sa quantité habituelle d’oxygène, elle n’ a d’autre choix que d’utiliser un processus inférieur de production et de distribution d’énergie appelé fermentation.Du fait que la capacité respiratoire de la cellule est altérée, elle commence à fermenter le sucre sans oxygène. Au lieu de libérer du dioxyde de carbone, qui est une fonction normale d’une cellule saine, la cellule endommagée dévore du sucre et libère de l’acide lactique.La diminution du niveau de dioxyde de carbone est une phase dangereuse de cette progression pathogène parce que l’hémoglobine (le transporteur d’oxygène dans le sang) ne peut pas libérer d’oxygène sans d’abord recevoir du dioxyde de carbone. Par conséquent, la cellule endommagée n’est plus en mesure de recevoir l’oxygène de sa source habituelle et « est maintenant dans la position malheureuse d’être privée de son alimentation en oxygène, tout en étant empoisonnée par la prolifération d’agents pathogènes toxiques« , déclare Goldburg.

FREUD ET APOPTOSE

Avez-vous déjà entendu parler de l’apoptose ? L’apoptose est un nom scientifique pour désigner la mort cellulaire auto-programmée par toutes nos cellules. Oui, vous l’avez bien lu ! Sigmund Freud a inventé une théorie appelée la « pulsion de la mort ». Cette théorie décrit une notion selon laquelle nous devons tous retourner à nos origines. De nos jours, les scientifiques comprennent cette théorie comme l’apoptose.« L’apoptose a pour but de protéger toutes les autres cellules du corps des cellules endommagées et mourantes. »

Cette fonction suicidaire intégrée se produit lorsqu’une cellule décide de se sacrifier pour le plus grand bien de tout le corps. Mais si une cellule endommagée ne réussit pas à s’autodétruire, elle survit et continue à se reproduire.Les copies cellulaires de la cellule endommagée n’ont pas le même mécanisme d’autodestruction et » l’une des conséquences dommageables est que la cellule qui aurait déjà dû mourir perd sa capacité de régir sa propre croissance « , dit Goldberg. Le nom de cette situation cellulaire nous est connu sous le nom de cancer.

OZONE ET CANCERSelon le Dr Shallengerger, qui est un ardent défenseur de la thérapie à l’ozone, le problème avec le cancer « ce n’est pas que les cellules ne reçoivent pas suffisamment d’oxygène« , mais plutôt que « les mitochondries – les usines d’énergie des cellules – ne sont pas en mesure d’utiliser efficacement l’oxygène disponible« .La thérapie à l’ozone ne fournit pas seulement plus d’oxygène à la cellule, mais, de façon plus ingénieuse, elle stimule les mitochondries dans la cellule à utiliser l’oxygène qui est déjà accessible. L’effet de l’ozone sur les cellules endommagées est très spécifique.

L’ozone attaque les matériaux pathogènes qui n’ont pas de revêtement protecteur. L’ozone tue aussi les cellules qui ont perdu leur capacité d’apoptose. En fait, l’ozone ne tue que les cellules pathogènes contrairement à la chimiothérapie et au rayonnement.Pour entrer dans les détails : parce que l’ozone a un atome d’oxygène supplémentaire et qu’il est instable, toutes les cellules malades comme les cellules cancéreuses, sont également déséquilibrées. En raison de ce déséquilibre, l’ozone et d’autres cellules endommagées sont attirés les uns vers les autres.« C’est une danse d’attraction mutuelle entre la maladie (les cellules pathogènes) et le remède de la maladie (l’ozone). »

Refrences


51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Huile de musc égyptien

L'huile de musc égyptien est une variété spéciale d'huile de musc, ou tout simplement du musc provenant d'Égypte. Sa recette originale et ses formulations sont mentionnées dans des livres égyptiens an

Miel

Comments


bottom of page